Julien BOULIER - MUSIQUE


"La pédagogie , c’est échanger " Gilles Tinayre : 3 pages de Rythmiques tek doum rien tek 4/8 6/8 10/8 12/8 pour s’entrainer en "body corps" frappés sur les genoux et se passer l’un après l’autre des rythmiques en atelier assis en ronde les uns après les autres , sans marquer de temps d’arrêt entre cha que participant à l’atelier : l’atelier se déroule à l’oral, par coeur type "musiques du monde du Maghreb" [Publié le 2017-01-20 21:00:56]



 
3 pages de Rythmiques tek doum rien tek 4/8 6/8 10/8 12/8 pour s’entrainer en "body corps" frappés sur les genoux et se passer des rythmiques par coeur type "musiques du monde du Maghreb". Ce type d’activités “décrochées” peut permettre de prendre confiance en soi en jouant des rythmiques complexes et rapides à deux mains mais gauche sur l’épaule gauche pour les tek main gauche note aigue(si droitier ou droitière) mimant la note aigue lors de l’impact sur le bord du grand tambour puisque la peu est davantage tendue à cet endroit de l’instrument) et main droite sur le ventre pour les doum note grave (mimant ainsi la frappe au centre du tambour). On peut juste faire l’exercice avec le dos d’un crayon sur la table qui fera l’impact note aigüe tek et le bout des doigts sur la table aussi qui fera la note plus sourde doum.
 
Je m’inspire de ces différentes traditions orales d’apprentissage des cellules rythmiques sur instruments de musique joués à deux mains pour un jeune élève en piano qui est malvoyant. Je pense que pour lui qui a une excellente oreille, on démysthifie ainsi la culture de l’apprentissage de la musique savante par l’écrit et la partition. On le fait quand-même mais par des aides auditives envoyées quand c’est possible et lorsqu’on a le temps par mp3 pour profiter pleinement de l’atelier rythmique décroché en cours. 
 
Cours sur les musiques du monde du Maghreb reçu pendant 8 heures à Music Academy International " musiques du monde du Maghreb pour préparation session cine concert pop/rock et musique ethno à l’image "ecrire, être joué", mars-avril 2017 prochain 
 
Pour résumer le cours de 8 heures de cet excellent professeur pour les musiques du monde du Maghreb, Kirsten Harma m’a demandé de résumer en une phrase 2 jours plus tard ce cours de 8 heures : il a validé ma réponse : "Le rythme renseigne la mélodie"."Sachant qu’au départ il s’agit d’une culture dite savante puisque les cellules rythmiques proviennent de la prosodie de textes poétiques très anciens, et qu’elle se transmet désormais de manière orale dans la musique dite populaire, devenant ensuite des danses.
 
Au départ, les rythmiques viennent de la prosodie de textes poétiques très anciens dont on a nommé des séquences avec note aigue (tek : bord du tambour main gauche si on est droitier) et note grave (doum : centre du tambour si on est droitier) : le tout en croches et des demi-soupirs entre chaque impact que l’on peut nommer "rien" ou "silences"
 
Nous nous sommes assis en rond en atelier de 4 et il nous a appris à l’oral , tradition savante donc puisqu’ issue de textes écrits à l’origine, devenue populaire sans partitions au début.
 
 
On peut noter différents rythmes de la sorte lors de ses différents voyages et selon les instruments ethniques que l’on découvre au fur et à mesure des régions découvertes.
".
 
 Certaines séquences de "tek doum rien tek" peuvent être chiffrées 64/8 par exemple et notamment pour les Dervish tourneurs, très longues séquences difficiles à mémoriser.
 
On peut retrouver ensuite des danses type valses qui par exemple, pour celle écrite dans "Edouard aux mains d’argent", ressemble fortement au 12/8 de Haddâwi. On peut ainsi s’en inspirer je pense pour créer des rythmiques type "valse" en positionnant les accentuations sur des temps ou des contre-temps lorsque les séquences ressemblent à du ternaire. 2viter ainsi d’écrire du ternaire avec à chaque fois l’accent classique sur le premier temps. 
 
Cours d’analyse filmique de Kirsten Harma pour "Ecrire , être joué" session musiques du monde du Maghreb : 
 
On a pu voir ensuite en analyse filmique avec Kirsten Harma comment composer à l’image. 
Lors de son exemple à l’image, il s’agissait ainsi de reprendre des instruments du Magheb mais avec notre touche occidentale de compositeur lors de la séquence tournée en Europe , au moment où le personnage téléphone dans son bureau en France pour faire penser au pays où il va appeler au téléphone. 
Par contre, lors de la séquence du taxi qui suit, on doit bien étudier la rythmique et les modes de jeux de la région où est tourné le film pour utiliser les mêmes instruments ethniques, mais en respectant les pratiques de jeux de ces instruments en leur donnant du sens par rapport au contexte, au sens de l’histoire, au rôle de la musique dans la séquence donnée. 

















Réagir

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)