Julien BOULIER - MUSIQUE


"Les modulations de la nature" [Publié le 2003-11-28 18:39:31]



Les modulations de la nature. "Le fond sonore sur lequel évolue l’homme préhistorique regroupe une infinie variété de sons naturels jouant sur l’émotion et développant son système acoustique dans des registres très larges, allant du silence le plus profond aux fréquences les plus intolérables. Reconstituer cet univers sonore revient à imaginer les cris de toutes les espèces vivantes à l’époque du Paléolithique moyen (-100000 à -60000), dit Moustérien, et le mode de vie des espèces humaines d’alors - Homo sapiens et Homo neandertalensis-, puis au Paléolithique supérieur (-40000 à - 10000), période que l’on divise en étapes - l’Aurignacien, le Gravettien, le Solutréen et le Magdalénien-, où survit le seul Homo sapiens sapiens. Les signaux propres aux différentes espèces animales ont été, au cours de ces âges reculés, largement exploités par l’homme, surtout par imitation pour l’approche du gibier. Le vaste registre des cris et signaux utilisés par les animaux entre eux - alertes, intimidation, cris spécifiques aux périodes de reproduction, menaces, etc...les divers chants et sifflements d’oiseaux, les crissements d’insectes, ajoutés aux bruits de l’environnement naturel : tonnerre, pluie, feuillages agités par le vent, sifflement du vent, forment la toile de fond sonore sur laquelle l’homme va composer son empreinte sonore, marquer sa place dans l’espace ou dans le silence. C’est par les sons qu’il émet que l’homme s’identifie espèce parmi les autres espèces et groupe social parmi les autres, puis individu au sein d’une communauté. Suivant la nature, sa végétation et son relief, vont se développer des fréquences particulières, propres à cet environnement : ainsi, un relief montagneux va favoriser des sons très aigus, portant loin, d’un sommet à l’autre ; d’où l’action naturelle de siffler qui conduit à l’utilisation de sifflets instrumentaux, produisant des fréquences élevées." Lucie Rault

Réagir

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)