Actualités
Toutes les actualités


Qui me rendra ce jour où [Publié le 2024-03-30 01:21:03]

Retour à Partances 11 [m] : certains extraits du livre [Les Pleurs] de Marceline Desbordes-Valmore, édition avec dossier, GF Flammarion, présentation / notes / dossier / chronologie d’ Esther Pinon, © Flammarion, Paris, 2019, dépôt légal septembre 2019

Playlist

  • qui_me_rendra_ce_jour_ou_.mp3 Télécharger

    - MP3 - 1.7 Mio

    Photographie prise par Julien Boulier , Rouen le 27 déc 2023



Partances 11 [m] : certains extraits du livre [Les Pleurs] de Marceline Desbordes-Valmore, édition avec dossier, GF Flammarion, présentation / notes / dossier / chronologie d’ Esther Pinon, © Flammarion, Paris, 2019, dépôt légal septembre 2019

 

En regard de certains passages, extraits du livre,, un thème musical déposé temporairement sous le statut Musicstart Sacem à but non commercial dans un premier temps , avec cryptage blockchain envoyé en format pdf par la Sacem à toutes les étapes de la création de la chanson ou du morceau, pour protéger la paternité des idées même ébauchées de tous les artistes participant si collaboration, sans captures d’écrans, et avec le choix ensuite, la chanson ou le morceau terminés, de déposer définitivement à la Sacem avec possibilité de répartitions trimestrielles si projet commercial , album officiel label, ou dans l’industrie de.

repertoire.sacem.fr/resultats ?filters=parties&query=BOULIER+Julien+
createurs-editeurs.sacem.fr/brochures-documents/questions-et-reponses-sur-le-service-musicstart
www.musicstart.com/fr
www.youtube.com/watch ?v=JhStzkeNi4Y

extrait pages 66-67-68 :
IX Minuit

depuis

[Je veux vivre dans l’air qu’a respiré ta bouche.
Charles Nodier *.

Quand je sens entre nous la cité tout entière,
Ses ténèbres, ses feux, ses jardins, et le port,
Et le fleuve, et l’église, et le froid cimetière,
Je ne respire plus. [...]

jusqu’à

[...]

Si je pleure, il te cherche en tremblant pour mes jours.

page 68 :

Sauve-les ! sauve-toi sous ses ailes humides ;
Il n’éteint que la foudre, et, tendre aux feux timides,
S’il garde mon bonheur, il te suivra toujours !

* Vers extrait de l’élégie "Non, non, je n’irai pas, je ne te verrai pas...", publiée en 1827 dans les [Poésies diverses] de Charles Nodier. Marceline Desbordes-Valmore connaissait personnellement Nodier, dont elle fréquentait le salon à l"Arsenal, et qui était un proche ami de Latouche.

Extrait 2 :

pages 175-176

XLVIII L’IMPOSSIBLE

Cité en haut de page sous le titre :
[On ne jette point l’ancre dans le fleuve de la vie. Il emporte également celui qui lutte contre son cours et celui qui s’y abandonne.]
Bernardin de SAINT-PIERRE *

de

[Qui me rendra ce jour où la vie a des ailes
Et vole, [...]

*Maxime extraite de [La chaumière indienne] de Bernardin de Saint-Pierre, longue nouvelle publiée en 1790.

à

page 176

Quand j’aimais sans savoir ce que j’aimais, quand l’âme v.15
Me palpitait heureuse, et de quoi ? Je ne sais ;
Quand toute la nature était parfum et flamme,
Quand mes deux bras s’ouvraient devant ces jours …

LI

pages 184 à 186
cité en haut de page :

[Pour qui s’épuise à travailler
La mort est un doux oreiller.]
DE BÉRANGER

depuis p.184

- "Petits enfants, vos jeunes yeux,
Entre l’eau l’eau qui gronde et les cieux,
Ont-ils vu blanchir une voile ?
Celle dont j’ai filé la toile,
Si mon rêve dit l’avenir,
Avant l’hiver doit revenir."

- "Oui ! tantôt sur la roche nue,
En regardant l’errante nue,
Nous avons vu là-bas, là-bas,
Rouler une voile sans mâts."

-"Enfants des pauvres matelots,
Dont les pères sont sur les flots,
Votre voix peut percer l’orage ;
Criez de tout votre courage !

p.185

Dans l’éclair aux sombres couleurs,
Voit-on flotter nos trois couleurs ?*

[...]

jusqu’à

p. 186

Qu’ils sont bien sous la roche nue,
À l’abri de l’errante nue,
Oublieux de leurs mauvais jours,
Morts... et mariés pour toujours !"

*. Le drapeau tricolore devient le pavillon officiel de la marine française en 1794, puis drapeau national pendant le Premier Empire, les Cent-Jours, et à partir de la monarchie de Juillet. Il représente donc à la fois les valeurs républicaines et le mythe impérial auxquels Marceline Desbordes-Valmore était attachée.










Photographie prise par Julien Boulier , Rouen le 27 déc 2023




Réagir
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.